LE REBOUSSIER CULTUREL
Les vidéos de zimprod sur Dailymotion Compteur de visiteurs en temps réel
ENVOYEZ VOS ANNONCES CONCERNANT LA CULTURE A L' ADRESSE CI-DESSOUS
CONTACT : reboussier30culture@gmail.com
Sauf avis contraire de l'expéditeur les messages reçus sur cette boite pourront être postés sur le BLOG
.

FRAGMENTS

Du vendredi 24 au dimanche 26 avril à Sainte Croix Vallée Française
Rencontres de films documentaires



FERMES

Samedi 25 et dimanche 26 avril dans le Gard
Circuit des fermes


PATRIMOINE

Dimanche 26 avril à Vébron
Patrimoine et Architecture romans en Cévennes

Conférence avec Isabelle Darnas & Dégustation
Vébron Temple – 16h00


Thème : « Patrimoine et Architecture romans en Cévennes -­- Art sacré ».
Isabelle Darnas est Conservatrice du Patrimoine en Lozère et Médiéviste.
Dégustation du vin du Domaine des Cabridelles

Tout public. Entrée libre

MADRIGAL 2

Dimanche 26 avril à Lézan
Musique française de la Renaissance à nos jours



A 17 h au Temple.
Pour les coordonnées, voir l'affiche du 25 avril à Milhaud.

RENCONTRES

Du lundi 20 avril au dimanche 3 mai à Montpellier
Festival Koajazz


RROMS

Mardi 28 avril à Alès
Spartacus & Cassandra

Les Amis du Monde Diplomatique organisent la projection du film de  Ioanis Nuguet " Spartacus & Cassandra" le mardi 28 avril à 20 heures 45 au cinéma Les Arcades d'Alès.
Spartacus, jeune Rrom de 13 ans et sa sœur Cassandra, 10 ans sont recueillis dans le chapiteau-squat de Camille, une drôle de fée trapéziste qui prend soin d’eux, leur offre un toit et leur montre le chemin de l’école. Mais le cœur des enfants est déchiré entre l’avenir qui s’offre à eux… Et leurs parents qui vivent encore dans la rue.

Ioanis Nuguet a passé trois ans auprès des Rroms de Seine-Saint-Denis. A la froide observation de leur vie, le jeune cinéaste préfère un film documentaire à « hauteur d’enfants », constitué de la somme de leurs regards, sentiments, pensées. Son cinéma direct en plans séquences s’ouvre à la fantaisie, à la musique, au Super 8, aux photos et animations, libre comme le slam de Spartacus. L’histoire de deux enfants qui, au bout de l’engrenage judiciaire, comprennent qu’à défaut de pouvoir sauver leurs parents, ils peuvent décider de se sauver eux-mêmes. Cruel dilemme pour ces petits héros dignes des frères Grimm, qui vont apprendre ce qu’il en coûte de prendre leur destin en main, et d’abandonner leurs parents au bord du chemin. Ioanis Nuguet compose avec empathie un « conte documentaire » à la fois tendre et rude, réaliste et poétique. Où dépassant la fonction de sujets-témoins de l’enfance rrom, Spartacus et Cassandra nous offrent la possibilité d’expérimenter l’absolue singularité de leur vie. Et de devenir les témoins de leur combat pour trouver une place dans ce monde qui souvent les rejette, pour rompre avec cette fatalité qui voudrait qu’ils n’aient d’autre existence que celle qu’on leur réserve, à la lisière de la société. Etre enfant, comme leur dit Camille, c’est continuer de rêver à une vie meilleure.


Le débat qui suivra la projection sera animé par Cécile Canut, Sociolinguiste et professeur d'université (Paris-Sorbonne). Après avoir travaillé pendant une quinzaine d'années  au Mali, Cécile Canut consacre actuellement ses recherches à la circulation des discours autour des tziganes en France et en Bulgarie avec les Roms de Sliven.

SATIRE

Jeudi 30 avril à Nîmes
Une approche inédite du spectacle satirique où tout est prétexte à rire de tout !

Jean Patrick Douillon, humoriste des Cabarets Parisiens et des Festivals D’Humour vous prend à témoin dans un éclat de rire burlesque des absurdités de ce monde… Et il y a de quoi faire … Mêlant allégrement le rire et le dire, sans se priver des armes du bon mot ou de la gaudriole, ce spectacle est une synthèse jubilatoire d’accent chantant et de fous rires !

Une balade dans la grande tradition des spectacles comiques de Music Hall, avec revue d’actualité, sketchs burlesques, parodies, chansons humoristiques dans une joviale bonne humeur qui réserve de drôles de surprises.

Auteur et comédien satirique reconnu à la radio et à la télévision (Paris Première, France Bleu, Tf1, Europe 1...), Jean Patrick Douillon est pensionnaire du Théâtre des Deux Ânes, où il a partagé la scène avec Jean Amadou, Jacques Mailhot, Michel Guidoni ou Bernard Mabille. Il écrit par ailleurs depuis plusieurs de dix ans pour Thierry Garcia, imitateur aux Guignols de l’Info et dans la chronique « Allo les stars » sur France bleu.
Découvrez des extraits du spectacle sur :

https://www.youtube.com/watch?v=QI_jDxWyTvo

Jeudi 30 avril à 21h
Tarifs : 14 € tout public, 10 € adhérent du Télémac ou FNCTA, 7 € enfant moins de 12 ans, étudiant et demandeur d'emploi.
Réservations au 04 66 21 07 60 ou par courriel

theatretelemac@aol.com

CLOWNE

Samedi 1er mai à Saint-Jean du Gard
Fête à La Borie

Salut !

Un chouette événement se prépare pour bientôt à la yourte de La Borie...
Samedi 1er mai deux représentations, l'une musicale l'autreclownesque, les deux aussi sensées que déjantées, seront jouées dansla Yourte : Merci à Cléo et César, et à Wernera Veranda (aliasGaelitta Booyo et Karo) de venir nourrir nos oreilles, imaginaires,critiques et perceptions...


On fait un buffet ramène ta tarte (et ta bonne bouteille pourquoi pas), ouvert dès 18h.
Les spectacles commenceront vers 20h, heure cévenole.
Un chapeau tournera en prix libre pour défrayer la venue de loin de notre clowne...


Venez à plein, ce sera bien !

GAZ

Comme chaque semaine sur le web, la guerre de 14-18
Semaine du 26 avril au 2 mai 1915 : mort de Pierre Rivière

C’est le 22 avril 1915 à Ypres que fut mis en œuvre sur le champ de bataille le premier emploi d’un gaz toxique. Le 35e Régiment du Génie allemand appelé « Gasregiment Peterson », du nom de son colonel, commença à creuser les tranchées de première ligne entre Bixschoote et Langemarck sur un front de 7 à 8 kilomètres, pour y placer des bouteilles de gaz chargées de 150 tonnes de chlore – la station de remplissage et la compagnie de parc se trouvaient à Kortemarck à une dizaine de kilomètres plus au Nord sur la route de Dixmude à Tielt.

Les premières protections contre les gaz


L’ordre de l’attaque arriva à 17 h 24 pour 18 h 00. Elle dura de 6 à 8 minutes. Chaque chef de section put faire ouvrir les batteries adéquates. 35 minutes après la fin de l’émission de gaz toxique, l’infanterie allemande avait enlevé 4 kilomètres de terrain sans avoir tiré un coup de fusil. Les compagnies alliées reculaient pour sortir de l’atmosphère viciée qui les étreignait. Les Allemands, protégés par leurs masques, avançaient en lignes compactes et tiraient sur ceux de nos hommes que le poison n’avait pas tout à fait terrassés.
Il y eut ce jour là, sur 15 000 hommes gazés, 5 000 morts presqu’immédiates.


Chaque semaine, depuis dix mois déjà et pour quatre ans encore, 
le blog des Anduziens dans la guerre de 14-18 : 

PLAISIR

Samedi 2 mai à Anduze
Lecture sur le thème "En mai, fais ce qu'il te plaît"  



Chaque samedi, à 11h30, à la librairie LA PORTE DES MOTS, une courte lecture